J'ai compris !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que des Cookies soient utilisés afin de réaliser des statistiques d’audience et de vous offrir des contenus personnalisés.

["Blog", "Déclarer le chiffre d’affaires encaissé ou facturé ?"]

L’autoentreprise offre des mécanismes comptables et fiscaux simplifiés par rapport à une grande entreprise classique.

Déclarer le chiffre d’affaires encaissé ou facturé ?

Vie pratique / Divers

L’autoentreprise offre des mécanismes comptables et fiscaux simplifiés par rapport à une grande entreprise classique.

Néanmoins, en plus de l’émission de facture et de devis, vous avez l’obligation de déclarer votre chiffre d’affaires, selon une périodicité choisie (Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2011). Cela peut se faire mensuellement ou trimestriellement. Vous pouvez effectuer ces déclarations simplement par internet grâce au site de l’URSSAF.

Vous mettez à jour régulièrement et vous payez les cotisations et taxes nécessaires. Une question se pose alors : faut-t-il déclarer le chiffre d’affaires facturé ou réellement encaissé ?

Pour les autoentrepreneurs, les délais de paiement peuvent être longs. Il arrive donc qu’un écart se crée dans votre trésorerie. Par exemple, si vous déclarez votre chiffre d’affaire mensuellement, vous aurez vos cotisations à payer avec la même périodicité. Or, si un retard de paiement survient, vous vous retrouvez dans l’impossibilité de payer vos cotisations.

Ce qui est donc préconisé officiellement, c’est de déclarer votre chiffre d’affaire réellement encaissé, et non facturé. Plus simplement, vous ne déclarez que ce qui a été payé par votre client.